Comment aider nos amis les hérissons ?

aider hérissons

Ces petites boules attendrissantes, enrobées de piquants, tant répandues il y a quelques décennies dans nos contrées, subissent un réel déclin ces dernières années et sont malheureusement menacées !

Bien utiles au jardin, car grands mangeurs d’insectes et de limaces, ces mammifères pourraient bien s’installer chez vous, à plus forte raison si vous leur garantissez le gîte et le couvert !

Dans l'urgence

Si vous trouvez un hérisson blessé dans la nature ou sur la route, n’hésitez pas à le confier à un refuge pour la faune sauvage situé autour de chez vous. Suivez ces quelques conseils pour agir au mieux dans l’urgence.

Voyons ensemble comment attirer les hérissons chez vous ...

aider hérisson

Les réflexes à adopter pour les préserver

Au jardin

Habitat

abri hérisson
  • Prévoir un abri dès la fin de l’automne : un tas de bois, de feuilles mortes ou tout autre abri en bois non traité, disposé à l’abri du vent, de l’ensoleillement direct, du froid et de l’humidité. C’est très simple à mettre en place – la preuve à travers ce tuto.
  • Favoriser la création et la préservation des haies au jardin.
  • Prévoir une ou plusieurs ouvertures d’environs 10 centimètres dans le bas des clôtures, pour permettre aux hérissons de se déplacer sur une plus grande surface (en évitant les passages côté rue). Ces ouvertures doivent être dénuées d’éléments coupants ou pointus, pour éviter de blesser les animaux lors de leur passage. Dans certains quartiers, des trous ont été prévus dans les clôtures séparant les différents jardins, de manière à laisser plus d’espace aux hérissons, tout en évitant leurs déplacements sur la voie publique.

Les collations à prévoir

  • Organiser le compostage de vos déchets organiques permet d’attirer des insectes, que les hérissons consommeront directement sur place (ou à emporter !).
  • En cas de sécheresse : quelques restes de nourriture et une soucoupe d’eau (pas de lait) seront les bienvenus !

Quelques recommandations pour limiter leur perte

Leur garantir la quiétude...

  • Éviter de déranger les animaux, qu’ils soient en famille à la belle saison ou seuls dans leur abri en période d’hibernation (chaque réveil les oblige à puiser dans leurs réserves d’énergie vitale).
  • Ne pas prélever de hérisson dans la nature (en effet, un hérisson divaguant peut être une mère qui cherche de la nourriture pour ses petits), ni séparer les mères de leurs petits.
  • Si vous avez chiens ou chats à domicile, sachez qu’ils représentent des prédateurs pour les hérissons, soyez donc vigilants…

L'apport de nourriture

  • Il devra être limité aux seules périodes de sécheresse, pour éviter une quelconque dépendance et leur permettre de maintenir leur rôle de chasseur.

Gare aux accidents fatals !

  • Opter pour du désherbage manuel et proscrire les produits chimiques (même si vous utilisez du produits anti-limaces, les hérissons seront empoisonnés lorsqu’ils les dévoreront par la suite).
  • Si une mare ou une piscine est présente sur votre terrain, pensez à installer un dispositif (antidérapant) permettant aux hérissons de s’extraire du point d’eau pour éviter la noyade.
  • Avant de mettre le feu à un tas de branches ou de feuilles, vérifiez bien que des hérissons n’y aient pas trouvé refuge… (surtout l’été et l’hiver). Si le tas de végétaux est trop imposant pour garantir une bonne inspection, éviter d’y mettre le feu l’hiver et l’été.
  • Protéger les trous profonds dans le jardin ou tout autre piège, pour éviter qu’il n’y tombent.
  • Rester attentif lors de l’utilisation de machines au jardin (tondeuse, débroussailleuse…) et veiller à faire fonctionner les robots-tondeuses uniquement en journée, car les hérissons sont très actifs la nuit, de nombreux accidents sont à déplorer avec ces équipements (surtout pour les juvéniles).
  • Sur la route, garder un œil attentif et éviter de rouler trop vite permet de sauver des vies, surtout à proximité de bois, de prairies et zones naturelles.

Voulez-vous tout savoir sur le hérisson ?

Consultez cette plaquette détaillée réalisée par la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.