Venir en aide aux oiseaux l’hiver… (vidéo)

aider les oiseaux

Le moment est venu !

Ça y est, les températures faiblissent et la nourriture se fait plus rare… C’est le moment de filer un coup de pouce aux oiseaux !

Voici quelques oiseaux que vous pourriez observer dès cet hiver !

La nourriture

Quand ?

Il est recommandé de nourrir les oiseaux de mi-novembre à fin mars, durant la période où il fait le plus froid. Dès la fin du mois de mars, il est préférable de stopper l’approvisionnement en nourriture, pour éviter que les oiseaux ne deviennent dépendants de nous pour subvenir à leurs besoins. D’autant qu’à cette époque, la nature se réveille et ouvre le buffet de nouveaux mets printaniers.

Pour quel type de nourriture opter ?

Graines : si vous avez un jardin, n’hésitez pas à planter des fleurs ou arbustes locaux qui produiront des graines et des baies pour les oiseaux en hiver (chardons, tournesols…). Par ailleurs, la mise à disposition de graines de tournesol ou en mélange constitue un apport nutritionnel et énergétique très efficace pour les oiseaux. Certains d’entre-eux viendront casser la graine à même le sol tandis que d’autres opteront pour les mangeoires (plus sécurisantes).

Boules de graisse : vous pouvez également fabriquer des boules de graisse végétales en y intégrant des graines, les oiseaux en raffolent ! Si vous préférez les acheter en magasin, renseignez-vous bien sur leur provenance et leur composition, car la graisse n’est pas toujours de bonne qualité. Par ailleurs, il est préférable de les placer dans des contenants sans filet, car des oiseaux peuvent y être pris au piège et se débattre jusqu’à la mort.

graisse oiseaux

Fruits : certaines espèces d’oiseaux, comme les merles ou les grives sont friands de fruits mûrs, tels que pommes, poires… Il vous suffit de les déposer au jardin. Les fruits secs non grillés ni salés peuvent aussi être distribués à volonté : cacahuètes, amandes, noix, noisettes, maïs concassé.

L’eau : contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est très important de mettre de l’eau à disposition des oiseaux l’hiver (pas uniquement l’été). L’ajout d’une large soucoupe leur permet même de s’ébrouer et de nettoyer leurs plumes, pour s’envoler aisément…

Recette des boules de graisse très facile et rapide : placez de la graisse végétale – type margarine (sans additifs, sans sel et sans huile de palme) dans un bol et ajoutez-y des graines. Confectionnez des boules ou plaques (en fonction de la forme du contenant) et disposez-les au réfrigérateur quelques heures pour qu’elles durcissent. Placez-les ensuite dans le distributeur adéquat. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi badigeonner des carottes de pin avec le mélange pour ensuite les accrocher aux arbres.

Exemples de dispositifs de mangeoires

Pour en avoir testé plusieurs types, ma préférence s’est tournée vers ce genre de modèles :

mangeoires oiseaux
    • Ils sont faciles à remplir : il suffit de dévisser le couvercle et de verser les graines à l’intérieur à l’aide d’un bol
    • Ils sont plus hygiéniques : les graines sont à l’abri des intempéries et ne moisissent pas. Par ailleurs, la faible surface d’appui destinée aux oiseaux permet de maintenir le distributeur plus propre, car ils peuvent difficilement y faire leurs besoins
    • Ce type de dispositif est beaucoup plus inaccessible aux rongeurs (rats etc.), car ils sont hermétiques
    • S’ils sont bien situés, ils sont plus sécurisants face à l’attaque de félins.

L’inconvénient est que les modèles présentés sont en plastique, mais ils existent aussi en bois et si vous avez envie de bricoler ou recycler, vous pouvez les fabriquer !

Si vous observez les oiseaux occupés à faire le tri dans les graines, dont une partie est propulsée par terre, pas de panique, rien n’est jamais perdu : d’autres oiseaux les attendent au sol !

aider passereaux

Quelques précautions à prendre...

  • N’oubliez pas de nettoyer régulièrement les mangeoires (et le sol aux alentours) pour limiter la transmission de maladies par le biais des fientes et des restes d’aliments
  • Installez les points de nourriture et l’eau dans des endroits stratégiques, hors de portée des prédateurs et où les oiseaux pourront rapidement se poser en cas de menace
  • Une fois que vous avez commencé à nourrir les oiseaux, il est vivement recommandé de poursuivre la démarche jusqu’à la fin de l’hiver, car vos hôtes auront vite fait de compter sur vous pour affronter cette période. Stopper subitement l’approvisionnement en nourriture peut même les tuer !

Les abris

Si vous aviez installé des nichoirs dans votre jardin, l’automne est le moment idéal pour y faire le ménage, car des oiseaux pourront peut-être y trouver refuge en période hivernale. De même que si vous bénéficiez de petites cavités (dans vos murs, vieux troncs d’arbre etc.), elles pourraient bien attirer des visiteurs.

Si la pose de nichoirs fait partie de vos projets pour le printemps prochain, dès l’automne, ces derniers peuvent être installés, car en plus de servir de petits abris hivernaux, ils seront repérés par les oiseaux avant la période de nidification ; ils ont dès lors plus de chance d’être occupés.

N'oubliez pas : chaque action bénéfique, quelle qu'elle soit, compte et soutient la biodiversité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *